0848 822 822

Actualités

mercredi 10 juin 2020

Promouvoir l’autonomie et l’indépendance des seniors

Depuis maintenant un peu plus d’un mois, dans le contexte d’un assouplissement général des mesures de lutte contre le Covid-19, les personnes âgées ont pu renouer avec nombre d’activités quotidiennes et sociales. Pour certains seniors toutefois, la période de confinement a eu des conséquences importantes sur leur degré d’autonomie et d’indépendance dans la réalisation de leurs activités habituelles. Que faire pour favoriser la reprise de leurs occupations et prévenir une péjoration durable de leur qualité de vie?

Un suivi préventif démarré déjà en mars

Limiter les activités, les sorties et les contacts: de tels changements ne sont pas anodins pour les personnes vulnérables ou âgées, avec des conséquences possibles sur leur condition physique et leurs capacités mentales et cognitives. Durant la période de confinement, un travail important a donc été effectué par les professionnel·le·s des CMS, qui ont contacté régulièrement les client·e·s afin leur apporter un soutien.

Sur la base d’un guide élaboré par des spécialistes dédiés aux questions de déclin fonctionnel au sein du Service du développement des pratiques professionnelles de l’AVASAD, les professionnel·le·s des CMS ont pu évaluer de manière systématique l’état de santé de ces personnes, identifier les risques – tels que chutes, dénutrition, troubles de l’humeur et troubles cognitifs – et proposer des actions de prévention.

Des solutions adaptées aux besoins et capacités de chaque personne

Comment rester en bonne forme physique en utilisant par exemple des paquets de spaghettis comme haltères ou en faisant de l’ordre dans ses placards, comment pratiquer l’auto-surveillance de son état de santé, comment garder un rythme de journée régulier et planifier des activités diversifiées, comment équilibrer ses repas par rapport à ses propres besoins alimentaires et à ses habitudes: voilà quelques-uns des sujets partagés avec les client·e·s en fonction des possibilités de chacun et chacune et des risques identifiés dans le cadre de ces bilans téléphoniques.

L’autonomie et l’indépendance: un point d’attention qui reste central

Même si ces actions ont pu contribuer à limiter les pertes de condition physique et des capacités mentales et cognitives chez les personnes suivies par les CMS, le confinement auquel ont dû s’astreindre ces personnes a parfois eu des conséquences importantes sur leur état de santé.

Changements d’humeur? Anxiété? Perte de tonus musculaire et de mobilité? Perte de poids ou d’appétit? Problèmes de sommeil ou de concentration? Tels sont les signes qui doivent alerter tant les personnes concernées que leurs proches et les professionnel·le·s.

Ce sont ces types de manifestations que le personnel des CMS cherche justement à identifier à l’occasion des interventions à domicile. L’objectif est d’accompagner les personnes dans le maintien ou le rétablissement de la capacité à réaliser leurs activités habituelles de manière autonome et indépendante.

Et cela, toujours en lien avec la volonté et le projet de vie de chaque personne: «Notre objectif est de faire alliance avec eux, en comprenant leurs souhaits et sur la base de ce que l’on peut leur suggérer en tant que professionnels» indique Martine Karlen, Service du développement des pratiques professionnelles de l’AVASAD.

Une fois l’accord passé avec le·la client·e sur les réponses à donner à ses besoins, les équipes pluridisciplinaires sont mobilisées, permettant aux personnes de bénéficier tant de soins que de soutien dans la reprise de leurs activités et capacités: soins infirmiers, soins de base, service social, ergothérapie, diététique, accompagnement psycho-social, aide à domicile et conseils, le tout coordonné par une personne de référence au sein du CMS.